Un territoire de champions… cela ne se résume pas au nombre de médailles olympiques ou mondiales récoltées depuis plus de 50 ans… L'attribution des Jeux Olympiques de Grenoble dans le Vercors (ski de fond, biathlon, saut à ski, etc…) en 1968 a bien sûr contribué à cette culture sportive. Mais c'est d'abord, par la formation que le Vercors a posé les bases d'un lieu propice à l'installation des athlètes. Les collèges et lycées sportifs de Villard-de-Lans, La Chapelle-en-Vercors et Die constituent la base de ce dispositif et sont relayés par des centres de formation complémentaires tels que : l'AFRAT (à Autrans), le GRETA (à Villard-de-Lans), le centre national de spéléologie (à Saint-Agnan-en-Vercors, fermé aujourd'hui). Ce "terreau" de formation (qui voit passer un nombre important de jeune athlètes) doublé de sites de pratique variés et complémentaires font du Vercors un terrain naturel d'installation.

Et puis il y a les femmes et les hommes du territoire qui ont ouvert ce chemin, à l'image de Raphaël Poirée (Biathlon), Vincent Vittoz (Ski de fond), Carole Montillet (Ski Alpin), Marie-Laure Brunet (Biathlon) .... donnant une visibilité internationale au Vercors.
Tout s’enchaîne vite, ensuite, avec la génération suivante qui fixe les projecteurs régulièrement sur le Vercors. Simon Fourcade d'abord, suivi par Jean-Guillaume Béatrix, Marie Dorin-Habert, Robin Duvillard, Maurice Magnificat, et... Martin Fourcade.
Les activités se diversifient aussi avec le VTT trial (Yoan Triboulat et Freestyl’Air), le free ride ( avec ludovic Guillot Diat), Mathéo Jacquemoud (ski alpinisme, originaire de Lus-La-Croix-Haute), trail (Renaud Rouanet).
L'élite de nombreuses disciplines (ski de fond, saut à skis, ski alpin, biathlon, VTT, etc.) vit donc dans le Vercors, et cela se traduit maintenant par un large choix de pratiques pour tous les niveaux, été comme hiver qui sont représentées.

Cette terre de champions devient exigeante, et tente aujourd'hui d'adapter son offre. Bon nombre d'anciens athlètes conseillent et accompagnent des projets à l'image de la piste de skis roues à Corrençon-en-Vercors qui vient compléter celle de la Trompe (dite "stade Raphaël Poirée") à Vassieux-en-Vercors et une offre déjà importante. 

Dernier en date, Marie Dorin-Habert (toute jeune retraitée de son sport !) accompagnée par son mari Loïs Habert (ancien biathlète) et le fondeur Robin Duvillard se sont lancés il y a quelques mois dans un projet innovant (et intéressant) nommé "Zecamp". Zecamp est une structure d'hébergement et de restauration au départ des pistes de ski de fond de Corrençon, du golf et de la Réserve naturelle des Hauts Plateaux du Vercors, ouverte à tous public, 365 jours dans l'année. Créée par des sportifs de haut niveau résident sur le Vercors, la formule est plutôt adaptée aux publics sportifs, grâce à une restauration saine, la mise à disposition de cartes et de traces GPS des circuits de proximité, une salle de musculation, des salles de stockage et de réparation du matériel, ainsi que des offres en lien avec les activités du Vercors. L'ouverture des portes de "Zecamp Outdoor Activity Center"  est prévue pour l'automne 2018 à Corrençon-en-Vercors.

Et puis il y a aussi la solidarité entre pratiquants, une vraie culture des sports de nature, une convivialité simple du quotidien, une transmission aux jeunes générations !

Enfin, une terre de champions c'est surtout un incroyable réseau de bénévoles : un habitant sur quatre est membre d'une association sportive et s'engage bénévolement le soir, le week-end, lorsque qu'il fait froid, qu'il neige ou au contraire que la canicule fait fondre le goudron !