Un peu d'histoire


Le Vercors est réputé de longue date pour ses falaises calcaires dont les noms ont jalonné l’histoire de la montagne (le mont Aiguille, le Gerbier, Archiane, Presles…). L’escalade en Vercors est donc presque une seconde nature !

L’escalade en Vercors est véritablement née après-guerre, quand Félix GERMAIN sort son guide en 1947, guide qui recense toutes les voies des Préalpes. Celui qui a donné à l’escalade en Vercors ses lettres de noblesse s’appelle Serge COUPÉ, grimpeur le plus prolifique de cette période : Du Mont-Aiguille, où il résout la face Sud-est (1951) et le pilier Sud (1952), en passant par les rochers du parquet (1953).
En mai 1960, COUPÉ résout deux des plus gros problèmes préalpins du moment : la face Est du Gerbier qui est enfin gravie directement par la fameuse fissure en arc-de-cercle, tandis que René CLEMENT et André GAUCI, gravissent le pilier gauche, en septembre. Et avec les mêmes, COUPÉ déflore le Spigolo Sud-Est des Deux Sœurs la même année.
C’est donc la grande époque pour le Vercors, qui n’attire pas que les alpinistes des environs. De grands noms de l'alpinisme et de l'escalade viennent s'illustrer et renforcent encore un peu plus la notoriété du Vercors.
Au tournant des années 60-70, on s’aperçoit qu’à peu près toutes les parois vierges dix ans auparavant ne le sont plus. C’est la fin de l’âge d’or, et les grimpeurs, qu’ils soient locaux ou étrangers vont se tourner vers la falaise de Presles. Puis ils s’attèlent à l’escalade libre : le secteur du Gerbier voit s’ouvrir pas mal de beaux itinéraires en libre, aujourd’hui repris.

Une nouvelle génération prend ensuite le flambeau. Les sites se démocratisent avec l'ouverture d'écoles d'escalade dans les années 90.

Escalade dans le Vercors Lionel Pascale

Les principaux sites d'escalade dans le Vercors :

  • Falaise de Presles
  • Falaise d'Anse (Omblèze)
  • Archiane
  • Mont Aiguille
  • La Goulandière (Rencurel)
  • Site d'escalade de Lans en Vercors
  • La Fauge (Villard de Lans)
  • Combeauvieux (Corrençon en Vercors)
  • La Roche (St Nizier du Moucherotte)
  • Malleval en Vercors
  • La Cime du Mas (La Chapelle en Vercors)
  • La vierge du Vercors (St Martin-en-Vercors)
  • Tamée (Oriol en Royans)
  • L'Epenet Pas de la Roche (Romeyer)
  • Pas de la Roche (Valcroissant)
  • Le Serpaton (Gresse en Vercors)
  • Via corda de St Julien St Martin en Vercors
  • Via corda de Gresse

Milieu vertical

La vie végétale dans la falaise affronte de nombreuses difficultés : amplitudes thermiques fortes, absence de sol, vents, sécheresse...

Les plantes répondent à ces contraintes en s'arrimant solidement et en réduisant leur surface d'échange avec l'air pour éviter de trop transpirer et de se dessécher. Les espèces présentent alors des racines longues et des formes en coussinet. Etant donné la sécheresse du milieu, les arbres morts ne pourrissent pas. Il en existe de très beaux spécimens qui ont atteint un âge respectable dans des conditions de vie difficile.

Les mammifères terrestres sont peu représentés dans le milieu vertical. Bien sûr, il y a les fluos, mais aussi les poilus en sabots.

Le chamois est le plus courant mais ce n'est pas spécialement un rochassier. A l'aise en forêt, pourchassé par l'homme, il a trouvé refuge en montagne et se promène sur les vires. Pour notre plus grand bonheur, les chamois créent et entretiennent des sentiers au pied des falaises.

Le bouquetin est meilleur grimpeur, son sabot rigide lui permet de grattonner sur les dalles. Vertige ne fait pas partie de son vocabulaire.

 

Les maîtres de l'espace aérien sont bien entendu les oiseaux. Il existe des espèces qui vivent uniquement dans le milieu rocheux vertical, quelle qu'en soit l'altitude, comme le martinet à ventre blanc ou martinet alpin qui vit aussi sur les rivages de la Méditerranée. Il existe d'autres espèces qui peuvent vivre ailleurs comme le faucon crécerelle, nichant dans les arbres en plaine.

Il est difficile de parler brièvement de toutes les espèces d'oiseaux que vous pouvez rencontrer en grimpant, les plus visibles sont : le tichodrome échelette et les rapaces vis à vis desquels nous devons être très vigilants étant donné leur rareté (faucon pèlerin, aigle royal, grand duc).

Escalade dans le Vercors @Samuel Blanc