C’est au quotidien depuis des générations, des piémonts aux hauts pâturages, que les hommes ont travaillé de concert avec cette nature si imposante pour en cultiver les fruits : préserver une race bovine aux caractéristiques uniques (la race Villard de Lans ou « Villarde »), produire un fromage selon des méthodes de fabrication ancestrales (le Bleu du Vercors-Sassenage AOP), et mettre en scène les savoir-faire pour développer l’économie touristique aujourd’hui essentielle. Petits et grands sont ravis de passer leurs vacances dans le Vercors pour découvrir les animaux qui peuplent les fermes de la région, et pour les bons produits à déguster. Fromages, charcuteries, miels, noix, pognes, ravioles, fermes éducatives, bonnes tables, il y en a pour tous les goûts. Les bonnes tables du Vercors font des merveilles dans les assiettes avec ces trésors locaux, élaborés dans les règles de l'art, au sein d'exploitations à taille humaine et accueillantes. Les animaux y sont choyés, nourris essentiellement avec l'herbe goûteuse des prairies fleuries vertacomicoriennes !

Un savoir-faire et des saveurs de montagne

Le bleu du Vercors-Sassenage

Fromage emblématique du massif, classé AOP depuis 1999, le Bleu du Vercors-Sassenage est un fromage à pâte persillée, au lait entier. Doux, onctueux et subtil, il délivre une saveur délicatement parfumée aux arômes de noisette. Il s’impose naturellement sur le plateau de fromages, mais il trouve également une place de choix dans de nombreuses préparations culinaires. Spécialité par excellence du massif, on le retrouve dans de nombreuses recettes dont il est la base ou pour lesquelles il sert d’accompagnement. Le Bleu du Vercors Sassenage est intimement lié à un territoire, le Vercors, à l’élevage de montagne, à des techniques de production naturelles, à une tradition bien enracinée et un savoir-faire multiséculaire. C’est dans cette double origine : son terroir et son histoire, qu’il puise son identité d’A.O.P et son nom. 35ème AOP fromagère reconnue en France, son aire géographique a la particularité de se situer entièrement incluse dans un parc naturel régional, une zone très restreinte limitée à 27 communes situées dans les départements de l’Isère et de la Drôme.

Bleu du Vercors ©Lucie Moraillon

La noix de Grenoble

Découvrez ou re-découvrez tout l’univers de ce fruit incomparable : la Noix de Grenoble. Noix nature, santé, gourmande et surtout authentique, elle vous apporte les vertus et les saveurs des Alpes dans une coquille. Cassez et croquez ! On cultive le noyer depuis le 10ème siècle environ dans le département de l’Isère. La composition des sols lui est particulièrement favorable. La Noix de Grenoble a été le premier produit végétal de l’histoire à obtenir un AOC, aujourd’hui AOP. La reconnaissance officielle de la qualité des noix de Grenoble, garantes d’une histoire, d’un savoir-faire ancestral date de 1938 ! Outre ses qualités nutritives certaines, la noix s’accommode avec des mets très différents, tels que le fromage, le miel ou le chocolat. On la retrouve également servie en guise de fruits secs pour l’apéritif.Une large gamme de spécialités traditionnelles et originales est élaborée par des producteurs artisanaux à partir de cette richesse locale : l’huile, le vin, la confiture, le condiment, les crèmes aromatiques et la confiserie pour ne citer que ceux-là….

Le moulin à huile de noix et le Grand Séchoir sont des étapes gourmandes à ne pas manquer !

Noix de Grenoble-Sassenage

Les ravioles

Privés des raviolis de leurs pays, des bûcherons italiens, travaillant dans les forêts du Vercors, auraient remplacé une farce à base de viande par une farce à base de fromage et de persil. Selon la légende, la raviole serait née ainsi !

Symbole de la gastronomie des montagnes du Vercors, elle se prépare de multiples façons, de l’apéritif au plat principal.

Ravioles du Vercors © C. Fougeirol

La Clairette de Die

Laissez rouler sur votre langue les fines bulles de ce vin qui accompagne toutes les fêtes. Star des papilles de renommée internationale, la plus ancienne AOC du pays datant de 1942 englobe 1 700 hectares cultivés sur les contreforts sud du Vercors. Selon la légende, nos ancêtres les Gaulois auraient laissé des jarres pleines de vin dans une rivière pendant tout un hiver. Redécouvertes au printemps, elles auraient révélé un délicieux breuvage sucré et… pétillant ! La « méthode Dioise ancestrale » était née. Stoppant la première fermentation par l’action du froid, elle se poursuit à partir du sucre du raisin, donnant ainsi un vin naturellement effervescent, sans aucune addition de sucre, ni de levures. La production des bulles du Diois se démarque avec 20% de son petit vignoble certifié en agriculture biologique. Porteurs de convictions, les Diois ont su développer une filière de qualité et ont fait du Pays Diois l’une des premières régions bio de France. La Clairette de Die partage son prestige avec le Crémant de Die, AOC depuis 1993 et les vins de Châtillon-en-Diois AOC, depuis 1975.

Le Muséobulles de la Cave Jaillance de Die est une étape pour tout savoir de la Clairette !

 

Clairette de die ©Emilie3838

Partners

Muséobulles - Cave de Die Jaillance

Centre d'interprétation

355 Avenue de la Clairette
Die